Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La tricothérapie, ou le yoga à deux aiguilles!

 

 

Ah, vous tricotez?

Titrait l'article du mythique "100 idées" en octobre 1985, à côté de la photo de ces deux charmants messieurs affairés autour de la confection d'un petit col rose en tricot, ou encore de celle de ce tricoteur intello sur le quai du métro parisien.

Les deux messieurs, ce sont les frères Lumière qui se sont tiré le portrait en 1906. Louis est au tricot et Alexandre porte le parapluie.

 

 

L'article rappelle qu'au XVIéme siècle, le tricot était l'affaire des hommes. On pouvait les rencontrer tricotant dans la rue. "Pour passer 'maîtres', ils devaient inventer des points et faire un chef-d'oeuvre quatre étoiles". Le terme tricoteuses serait apparu à la révolution française. A l'époque, les femmes sont encore exclues de la fonction politique, et même de la citoyenneté au même titre que les mineurs, les domestiques, les aliénés et les religieux cloitrés. En 1793, un arrêté les autorise à assister aux séances de la Commune de Paris avec un ouvrage.  Elles assistent alors aux différentes assemblées et ne manquent jamais d'émettre leurs avis en pleine séance, ce qui donna au terme "tricoteuses" une connotation plutôt péjorative… Nous n'en sommes heureusement plus là!

Avec l'invention de la machine à tricoter par William Cotton en 1864, le tricot à la main passe d'indispensable au rang d'art utile et d'activité sociale ou caritative.

La pratique du tricot suit alors les vagues de la mode.   Grand boom dans les années 70 avec le retour du style ethnique, ses gros pulls et ses châles , suivi d'un repli en "activité de grand-mère" (et de quelques inconditionnel(le)s!), le tricot revient en force aujourd'hui, pour notre grand plaisir! 

 

Pourquoi tricoter?

Tricoter, c'est réaliser quelque chose de ses mains. On peut choisir le fil, sa matière, son origine, travailler un produit de qualité dont on connait peut-être l'origine (comme par exemple, la "Chouette Laine" de la filière du Pays des collines).

Tricoter c'est faire le choix de prendre le temps de réaliser quelque chose, pour soi, ou pour quelqu'un qu'on aime. On y met du soin, l'objet est le résultat d'une somme de petits points assemblés patiemment. Les mains tricotent, la tête s'applique, mais peut aussi se permettre de rêvasser ou de papoter. Et au final, on a un bonnet, un écharpe, un pull. C'est simple et concret, c'est comme faire pousser un légume et ça fait drôlement du bien de retrouver des gestes simples et utiles dans ce monde qui file à 100 à l'heure, on ne sait pas trop où.

Le tricot est devenu avant tout une activité relaxante et sociale, on parle de tricothérapie.  Il abaisserait notre taux de cortisol, l'hormone du stress, tout en dopant les hormones du bien-être comme la sérotonine et la dopamine. Une séance de tricot serait l'équivalent d'une séance de yoga ou de méditation! Et les hommes ne sont pas les derniers! (voir reportage sur Arte au bas de cet article).

Alors qu'est-ce qu'on attend pour s'y mettre?

 

Ce dimanche 12 janvier, le CAFE COUTURE TRICOT vous propose un spécial TRICOT POUR TOUS. Quel que soit votre âge, votre genre, votre niveau, venez vous adonner à la pratique du tricot autour d'une tasse de thé et d'un morceau de gâteau!

Si vous n'avez rien sous la main, pas de souci, on a des aiguilles et de la laine.

On prépare le thé, grignotages bienvenus!

Horaire et adresse: 14h30 à 17h, rue Félix Eloy n°8 à Soignies

 

A ne pas rater prochainement sur Arte, le magnifique reportage sur l'Islande: "le tricot, une affaire d'hommes".

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article